Votre avocat vous aide à constituer vos dossiers pour l’indemnisation des dommages corporels à Cagnes-sur-Mer

Notre cabinet de Cagnes-sur-Mer s’appuie sur la nomenclature Dintilhac pour indemniser vos préjudices corporels aussi justement que possible.

Afin d’estimer au mieux les dommages subis et obtenir une expertise médicale précise, il est primordial de constituer des dossiers solides et complets.

Après avoir enduré un préjudice, la victime n’a pas nécessairement la force de s’occuper des démarches administratives. Avocat conseil en droit de la famille et des victimes, Me Pagano soutient et accompagne tous les justiciables et toutes les victimes, vous aide à rassembler les pièces essentielles à l’établissement de votre dossier.

La constitution des dossiers

L’optimisation de votre indemnisation reposera sur la qualité du dossier que vous aurez constitué (avec l’aide du cabinet). Il est donc très important, dès le départ, de conserver tous les documents médicaux et administratifs relatifs à l’accident (en original si possible, sinon en photocopie).

Plusieurs dossiers sont à constituer :

Dossier médical

  • Certificat de constatation des blessures (ou certificat médical initial) délivré par l’hôpital : veillez à ce qu’il soit complet et n’omette aucune blessure ni lésion, même si elles peuvent sembler minimes de prime abord (par exemple, les chocs dentaires)

Comptes rendus opératoires

  • Copie du dossier médical hospitalier complet, à commander directement auprès de l’hôpital (radios, IRM, scanner, écographie, analyses…)
  • Ordonnances et prescriptions diverses (kiné, infirmière à domicile, tierce personne, maison de repos, matériel médical…)

Dossier administratif

  • Arrêts de travail
  • Constat amiable
  • Dépôt de plainte le cas échéant
  • Échanges avec votre organisme social et votre mutuelle (relevés de remboursements des soins et dépenses médicales)
  • Contrat de police judiciaire si vous en possédez une

Dossier pour permettre de calculer l’incidence professionnelle

  • Vos avis d’impôts sur le revenu des deux années précédant l’accident
  • Vos fiches de paie avant/après l’accident
  • Justificatifs des indemnités journalières perçues suite à l’accident
  • Pensez par ailleurs à prendre des photographies datées de vos blessures au fur et à mesure de leur évolution.